L'Ébruiteur Express - AQIS-IQDI
Édition du 19 novembre 2014

Nouvelles de l'AQIS

Le 33e Congrès annuel de l'AQIS

Le prochain congrès annuel de l'AQIS aura lieu les 21, 22 et 23 mai 2015 à l'Hôtel Delta à Sherbrooke. Le thème choisit par le comité scientifique est Une seule voix/voie. Ce congrès sera organisé avec la collaboration de l'Association de Sherbrooke pour la déficience intellectuelle.

Nous travaillons présentement à l'élaboration du programme. Il sera possible d'avoir le programme et de faire son inscription en ligne au cours du mois de février.  Surveillez vos courriels, un avis vous sera envoyé en ce sens!

Plus semblables que tu penses – Activité de sensibilisation pour s'ouvrir à l'autre

Il y a des projets dans la vie qui se présentent timidement comme de légers flocons de neige mais qui deviennent de magnifiques boules nous permettant de construire un fabuleux bonhomme de neige! Et bien, c'est ce que nous avons vécu à l'AQIS avec ce projet Plus semblables que tu penses!

En effet, au départ, nous souhaitions faire une vidéo qui complèterait la série de capsules vidéo Sur la route réalisées par Jonathan Boulet-Groulx. Cette dernière capsule porterait sur les préjugés qui entourent la déficience intellectuelle. Nous avons eu l'idée (Anik Larose, Jonathan Boulet-Groulx et Nathalie Brière) de choisir 3 personnes ayant une déficience intellectuelle et de les entendre sur le sujet. De plus, nous les verrions se préparer à la tenue d'une conférence sur ce sujet dans une école secondaire. Nous nous sommes donc mis à la recherche d'une école secondaire qui serait preneuse pour un projet de sensibilisation à la déficience intellectuelle.  Anik Larose a alors contacté le Collège Letendre, école secondaire lavalloise que fréquente son fils. Il faut mentionner qu'une belle collaboration a été mise en place dans ce collège depuis bientôt 5 ans afin de sensibiliser les élèves des cours d'Éthique et culture religieuse dans le cadre de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle.  C'est donc dans cet esprit de collaboration que le Collège Letendre a accepté avec enthousiasme la tenue d'une conférence qui serait présentée aux 9 classes de secondaire V (300 élèves). En amont, Anik Larose a rencontré les 9 classes de madame Fanie Ruel, professeure d'Éthique et culture religieuse, pour parler de la mission de l'AQIS, de la déficience intellectuelle, de son expérience de mère d'une jeune fille porteuse d'une trisomie 21, de l'utilisation adéquate du vocabulaire lorsque l'on parle de personnes ayant des limitations fonctionnelles et finalement, des préjugés entourant la déficience intellectuelle. D'une durée de 75 minutes, chaque présentation était complétée par le témoignage de Jean-Pascal, fils d'Anik Larose présentant sa sœur qui est devenue au fil des ans, une source d'inspiration pour lui.  

Vraiment de belles rencontres! Sous forme d'échanges, les élèves ont pu poser plusieurs questions.  Nous y avons rencontré des jeunes allumés, intéressés et respectueux. De plus, nos propos faisaient échos au contenu pédagogique de ce cours qui traite en secondaire V des préjugés et des stéréotypes.   

Au moment d'écrire ces lignes, la conférence aura lieu demain, le 20 novembre. Elle sera animée par Vincent-Guillaume Otis, porte-parole national de la SQDI. Les trois conférenciers seront Sylvie Gagné, Gabriel de Villers-Matte et Anne Tremblay. La capsule vidéo qui en résultera sera diffusée pour la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle 2015.  

Il est certain que nous vous en donnerons des nouvelles dans le prochain Ébruiteur Express… Cette activité de sensibilisation est un formidable outil. Elle demande du temps, de l'investissement humain et de l'engagement, mais à voir les regards intéressés et lumineux de cette jeunesse, nous avons confiance qu'elle portera des fruits.


Comité ad hoc sur le projet de loi 10

Plusieurs membres ont répondu à l'appel de l'AQIS pour faire partie d'un comité afin de partager leurs préoccupations, commentaires et suggestions sur le projet de loi 10 « Loi modifiant l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l'abolition des agences régionales ».

La rencontre du comité ad hoc s'est tenue le 28 octobre.  Les commentaires qui y ont été recueillis ont servi à élaborer notre mémoire. Y ont participé, par ordre alphabétique :

  • Jacqueline Babin, ADIRR (région de Rimouski) et présidente de l'AQIS
  • Lise Bergeron, ALDI (région de Laval) et administratrice de l'AQIS
  • Odile Bourdages, AISQ (région de Québec)
  • Roger Duchesneau, Association Renaissance (région de l'Amiante) et vice-président de l'AQIS
  • Marie B. Lemieux, AISQ (région de Québec)
  • Diane Milliard, directrice générale, AQIS
  • Susie Navert, conseillère à la promotion et à la défense des droits, AQIS

Il est à noter que c'est depuis l'Espace Gisèle Fortier, notre toute nouvelle salle de visioconférence, que se sont rencontrés ces membres. C'était une première pour ce type de rencontre.  Concrètement, Diane et Susie étaient à l'AQIS, les autres membres étaient devant leur ordinateur, en visuel, ou au téléphone.

Nous remercions chaleureusement toutes les personnes qui se sont impliquées dans ce comité, ainsi que celles qui auraient voulu y participer mais n'ont pu le faire en raison d'un conflit horaire.  Nous remercions aussi celles qui nous ont donné leurs commentaires d'une façon ou d'une autre et tout particulièrement Stéphane Viau de l'APICO (Outaouais) et Micheline Ouellet (Comité des usagers du CRDITED du Bas-St-Laurent). Enfin, merci à Nathalie Brière, de l'AQIS pour son soutien technique. 


Présentation du mémoire de l'AQIS sur le projet de loi 10

L'AQIS a présenté son mémoire sur le projet de loi 10 « Loi modifiant l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux notamment par l'abolition des agences régionales » à la Commission de la santé et des services sociaux à l'Assemblée nationale à Québec, le 11 novembre, jour du Souvenir, ce qui a fait dire à notre présidente, en cours de présentation, « (…) je nous considère comme des guerriers pacifiques parce que ce qu'on veut pour nos enfants, c'est de gagner une bataille, arriver à une victoire pour qu'ils aient une vie décente… ». Inspirante présidente !

Les personnes déléguées pour représenter les membres faisaient partie du comité formé pour la circonstance, il s'agit de Jacqueline Babin, Roger Duchesneau, Diane Milliard et Susie Navert.

Parmi les messages transmis aux membres de la Commission, nous avons insisté sur la nécessité de s'assurer que les personnes qui ont une déficience intellectuelle et leur famille soient bien représentées et que cela passe d'abord par des structures locales, qui sont collées sur la réalité.  Nous avons ajouté qu'elles doivent cependant avoir des ressources adéquates pour bien remplir leur mandat.

Nous avons également demandé qu'il y ait, aux conseils d'administration des éventuels centres intégrés en santé et services sociaux (CISSS) : deux postes pour les comités des usagers, un en santé et un en services sociaux,  qu'on ajoute un poste supplémentaire pour une représentation des organismes communautaires autonomes et enfin un autre pour les personnes en situation de handicap.

Pour voir nos autres demandes et lire le mémoire : cliquez ici

Pour voir la vidéo de la présentation en commission parlementaire : cliquez ici



Nouvelles en bref

L'Université du Québec à Montréal octroie le titre de professeur émérite à Jean-Marie Bouchard

C'est avec joie que l'AQIS a appris que l'Université du Québec à Montréal a octroyé le titre de professeur émérite à Jean-Marie Bouchard le 15 novembre dernier. Cela nous fait d'autant plus plaisir que Monsieur Bouchard tient une place bien particulière dans le cœur des parents d'enfants ayant une déficience intellectuelle. Il faut savoir qu'il s'agit du premier éméritat remis à un professeur du Département d'éducation et de formations spécialisées de la Faculté de l'éducation de l'UQAM.

À travers sa longue carrière, qui débuta à l'UQAM en 1969, Jean-Marie Bouchard a contribué à développer plusieurs champs de recherche. On n'a qu'à penser à ses travaux sur  l'empowerment et de l'agir communicationnel, à ceux sur la coopération ou encore plus récemment, sur l'annonce du diagnostic à la naissance d'un enfant à besoin particulier. C'est notamment pour ses travaux auprès des parents et des familles où il a contribué à mettre de l'avant l'importance des savoirs parentaux ou encore à favoriser le développement et l'appropriation du pouvoir sur leur vie des parents et des personnes ayant une déficience intellectuelle qu'on lui reconnaît une contribution unique, et ce à l'échelle internationale. Jean-Marie Bouchard a été un précurseur dans ces domaines et il est vu ici et ailleurs comme l'un des pères de l'intervention auprès des familles dans le domaine des personnes vivant avec une déficience fonctionnelle.  

En plus des nombreuses communications scientifiques écrites et orales ainsi que de la place accordée par ce dernier à l'encadrement d'étudiants de cycles supérieurs, il faut souligner le rôle central qu'il a joué dans la création et le développement d'infrastructures de soutien à l'intervention ou à la recherche dans le domaine de l'intervention familiale ou de la déficience intellectuelle. À ce titre, il a été cofondateur de l'Institut québécois de la déficience intellectuelle (IQDI), directeur fondateur du Groupe interdisciplinaire de recherche sur l'adaptation de la famille et de son environnement (GIRAFE), fondateur du Groupe interréseau de la famille et de son environnement et président québécois fondateur de l'Association Internationale de Formation et de Recherche en Éducation familiale (AIFREF). 

Sa carrière de ce professeur-chercheur a également fait rayonner l'UQAM au-delà des frontières canadiennes. En plus de ses collaborations avec des chercheurs de Belgique et d'Italie, ses recherches sont aujourd'hui utilisées et diffusées dans plusieurs pays européens (Belgique, Italie, France, Espagne, Roumanie, Grèce et Portugal). À ce titre également, de 2007 à 2012, le Fonds National de la Recherche scientifique de Belgique (FNRS), sur proposition de l'Université de Mons, lui proposa le titre de professeur invité,  il expertisa également de 2009 à 2013 la recherche-action intitulée «Parents partenaires de l'éducation » (UMONS). Notons également qu'on le reconnaît aujourd'hui comme l'initiateur d'une conception de la recherche qualitative et de la recherche-action qui allie l'intelligence scientifique aux valeurs d'humanité.