L'Ébruiteur Express - AQIS-IQDI
Édition du 22 juin 2015
IMPRIMER

Nouvelles de l'AQIS

Conseil d'administration 2015-2016

Suite à l'assemblée générale annuelle qui s'est tenue le 21 mai dernier, nous vous présentons le conseil d'administration 2015-2016 de l'Association du Québec pour l'intégration sociale.

RogerDuchesneau, président
Association Renaissance de la région de l'Amiante

LiseBeaulieu, vice-présidente
Association de la déficience intellectuelle (région Rimouski)

MoniqueLévesque-Lamontagne, secrétaire
Les amis de la déficience intellectuelle Rive-Nord

RénaldVeillette, trésorier
Association pour la promotion des droits des personnes handicapées de Jonquière

JacquelineBabin, présidente sortante
Association de la déficience intellectuelle (région Rimouski)

Lise Bergeron,administratrice
Association de Laval pour la déficience intellectuelle inc.

CatherineFortier, administratrice
Association pour l'intégration sociale (région Québec)

GinetteFréchette-Houle, administratrice
Association de Montréal pour la déficience intellectuelle

FranceLocas, administratrice
Association de Laval pour la déficience intellectuelle

Denise Plante, administratrice
Association pour l'intégration sociale (Rouyn-Noranda) Inc.

Jean-LucPomerleau, administrateur
Association des personnes ayant une déficience intellectuelle du Suroît  

RobertRoy, administrateur
Association de Sherbrooke pour la déficience intellectuelle inc.

StéphaneViau, administrateur
Association pour l'intégration communautaire de l'Outaouais

LucieVilleneuve, administratrice
Comité des usagers, CRDITED du Saguenay Lac-St-Jean


Notre 33e Congrès

C'est sous le thème « Une seule voix/voie » que près de 250 congressistes se sont réunis dans la belle région de l'Estrie afin de prendre part au 33e Congrès de l'AQIS, qui se tenait en collaboration avec l'Association de Sherbrooke pour la déficience intellectuelle (ASDI) au Delta Sherbrooke, sous la présidence d'honneur de Guillaume Lauzé, membre de l'ASDI et de l'auteure-compositrice-interprète, Amélie Larocque. On se souviendra que cette artiste avait écrit la chanson « Si tu savais » qui avait été la chanson thème de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle en 2011. Les divers ateliers et présentations ont permis aux participants de s'informer, de partager des expériences et de découvrir de nouvelles approches pour le mieux-être des personnes ayant une déficience intellectuelle.

Le Congrès a débuté le jeudi 21 mai par une journée pré-congrès sous le thème de Un iPad pour apprendre et être autonome !  présenté par Marie-Claude Ducharme, ergothérapeute et parent ainsi qu'André Bélanger, psychoéducateur et formateur réputé dans l'utilisation des nouvelles technologies auprès de la clientèle ayant un trouble du spectre de l'autisme ou une déficience intellectuelle.  Les 22 et 23 mai, un choix d'une trentaine d'ateliers, incluant les présentations du Colloque Recherche-Défi, était proposé. La conférence d'ouverture de Madame Diane Morin ayant pour titre D'un changement à l'autre, pourquoi, vers où, quel en est le sens? présentait un portrait très intéressant du contexte actuel dans le secteur de la santé et des services sociaux.  De plus, elle donnait des pistes de réflexion pour les prochaines années, ce qui est très à propos dans la mouvance actuelle et dans les nombreuses représentations que l'AQIS et ses membres devront faire pour qu'on n'oublie pas la voie des personnes ayant une déficience intellectuelle et leur famille. Voici le lien vous permettant d'avoir accès au texte de madame Bégin.

Un grand merci à tous les conférenciers  qui nous ont enrichis au cours de ces trois jours où ont abondé les informations, les rencontres et les échanges. Merci également aux bénévoles et à l'ASDI qui nous ont reçu avec beaucoup de professionnalisme, de chaleur et d'engagement.  Ce séjour à Sherbrooke a été des plus agréable et des plus enrichissants!


Journée de réflexion sur la violence faite aux femmes ayant une déficience intellectuelle

Voici une date à mettre à votre agenda: samedi 28 novembre 2015, journée qui s'inscrit dans les 12 jours d'action pour l'élimination de la violence envers les femmes.

L'AQIS invite ses membres à une réflexion sur la violence que vivent les femmes qui ont une déficience intellectuelle.  Cette journée sera l'occasion de parler d'un sujet que nous n'osons pas toujours aborder et d'envisager des façons de prévenir, de réduire, voire d'éliminer les actes de violence.

Cette activité est organisée en collaboration avec le Réseau d'action des femmes handicapées du CANADA (DAWN-RAFH Canada) grâce à une contribution financière de Condition féminine Canada.

Nous vous tiendrons au courant de la forme que prendra cette journée, du lieu et de l'horaire au fur et à mesure des travaux du comité d'organisation.


Groupe de concertation en adaptation scolaire (GCAS) du 5 juin

Le Comité éducation des partenaires de l'AQIS s'est rencontré pour préparer la rencontre de leur déléguée respective au Groupe de concertation en adaptation scolaire au ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (MEESR), qui est la nouvelle appellation de ce ministère, suite à la fusion de deux ministères, soit celui de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) avec celui de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de la Science (MESRS).

Voici quelques-uns des sujets traités, ou points d'information :

- Un projet de modification législative sera déposé à l'automne.  Il touchera les fusions scolaires, le changement dans la gouvernance des commissions scolaires, la taxation scolaire et les responsabilités pédagogiques. Il y aura une commission parlementaire où tous les citoyens ou organisations pourront intervenir ou déposer un rapport.  

- Concernant les coupures, on nous assure que l'enveloppe budgétaire pour les services aux élèves handicapés ou en difficulté d'adaptation ou d'apprentissage (HDAA) sera reconduite entièrement pour l'année 2015-2016. Bien que le ministère ait mentionné que les services à ces élèves ne doivent pas être touchés, les enveloppes sont transférables et le ministère n'a aucun contrôle sur les décisions des commissions scolaires.  

- Un cadre de référence et guide à l'intention du milieu scolaire pour intervenir auprès des élèves ayant des difficultés de comportement a été présenté. Le document mise sur la prévention, la relation prof-élève afin d'augmenter les comportements positifs pour diminuer les comportements dérangeants. La suspension, l'expulsion et les mesures de contention ne devraient être utilisées que de façon exceptionnelle et en dernier recours. Les personnes-ressources des services régionaux ont reçu une formation et peuvent soutenir, aider et guider les milieux. 

- L'Association québécoise des troubles d'apprentissage (AQETA) est devenue l'Institut pour les troubles d'apprentissage (ITA).


Rencontre au Ruta

Suite à la lettre que l'AQIS et des partenaires ont fait parvenir au président de la Société de transport de Montréal (STM) concernant la mise en place des nouvelles tâches des changeurs (guichetiers), la STM a mandaté la Table transport pour émettre des recommandations concernant les besoins de la clientèle vivant des situations de handicap.

C'est ainsi que l'AQIS, le Comité régional des associations pour la déficience intellectuelle (CRADI) et d'autres instances se sont rencontrés le 25 mai au Regroupement des usagers du transport adapté (RUTA) de Montréal pour faire reconnaître les besoins et les droits des personnes que nous représentons.


Participation à la grève sociale du 1er mai

Le 1er mai, l'AQIS s'est jointe au contingent du mouvement PHAS dans la manifestation d'appui à l'action de la Coalition Main rouge qui a eu lieu au Carré Phillips, à Montréal.

De nombreux organismes de personnes vivant des situations de handicap étaient présents pour affirmer qu'il faut en finir avec l'austérité qui s'abat sans cesse sur les plus démunis.


Congé fériés

Veuillez noter que le bureau de l'AQIS sera fermé les 24 juin, 1er juillet et 7 septembre 2015.

Nouvelles en bref

Coupure du chèque d'aide sociale en cas de séjour hors Québec

Les personnes qui reçoivent de l'aide de dernier recours (aide sociale ou solidarité sociale) ont reçu, avec leur chèque du mois dernier, un petit encart sur lequel on annonce des nouvelles mesures, dont celle qui vise dès le 1er mai 2015 à « rendre non admissible à une aide financière de dernier recours l'adulte qui s'absente du Québec pour une période dépassant 7 jours consécutifs ou un total de 15 jours au cours d'un mois civil. »

À la veille des vacances estivales, des parents dont l'enfant-adulte est bénéficiaire du programme de solidarité sociale se sont inquiétés des conséquences d'une telle mesure s'ils amènent celui-ci en vacances avec eux à l'extérieur de la province.


Après vérifications, il appert qu'il n'y aura pas d'incidence dans la plupart des cas puisqu'il existe un article du règlement (qui n'est pas changé) qui considère que la personne demeure (est résidente) au Québec si elle doit s'absenter temporairement:

- pendant une période d'au plus 6 mois, pour accompagner la personne qui lui procure des soins constants requis en raison de son état physique ou mental;

La personne ayant une déficience intellectuelle qui part en vacances avec son parent, si celui-ci est la personne qui lui procure des soins constants n'est donc pas concernée par les changements apportés au budget provincial qui fait passer de 30 jours à 7 jours consécutifs ou un total de 15 jours d'un mois civil la période permise pour s'absenter du Québec pour continuer d'être admissible à l'aide financière de dernier recours.

Toutefois, nous avons identifié d'autres situations qui peuvent être problématiques :  

- Un personne qui vit en ressource de type familial (RTF) ou en ressource intermédiaire (RI) et qui va en vacances hors Québec avec sa famille.  (Des agents d'aide sociale considèrent que c'est la personne de la ressource qui lui procure des soins constants).   - Un organisme qui amène un groupe de personnes ayant une déficience intellectuelle en voyage (par exemple, pensons au Défi Pérou). (Ils partent avec des éducateurs).  

- Des personnes qui participent au Olympiques spéciaux qui se déroulent aux Etats-Unis cet été (2 semaines à l'extérieur du Québec).  (Ils partent avec leur entraîneur).  

Dans ces situations, les personnes risquent de se faire couper leur chèque d'aide sociale ou de solidarité sociale.

L'AQIS a besoin de connaître le plus de situations problématiques pour faire des représentations.   Si vous connaissez d'autres situations que celles nommées ci-haut, si vous croyez être touchés par ce nouveau règlement, si vous connaissez des associations qui ont pour projet d'amener hors du Québec plus de 7 jours un groupe de personnes ayant une déficience intellectuelle, ou si vous pensez à d'autres instances que cela pourrait toucher, prière d'en aviser l'AQIS si ce n'est déjà fait. Nous avons besoin de votre expertise pour étayer ce dossier.


Un cadre de référence pour les ententes de services des organismes communautaires

Les organismes communautaires sont souvent appelés à développer des services complémentaires à ceux offerts par le réseau de la santé. Constatant les grandes différences entre les ententes que les organismes ont négocié avec le réseau, la région de l'Estrie s'est mobilisée entre autres pour se donner une base commune en vue d'assurer une accessibilité équitable aux personnes, privilégier le partenariat et assurer un financement adéquat des services offerts par les organismes communautaires.

Ainsi, l'organisme Action Handicap Estrie (AHE) a publié pour ses organismes membres un Cadre de référence  Entente de service Soutien à la famille en Estrie qu'il a présenté lors du Congrès 2015 de l'AQIS.

Et la bonne nouvelle, c'est que AHE a accepté avec générosité de partager le fruit de leur travail avec les membres de l'AQIS.  Ainsi, si vous souhaitez recevoir ce cadre de référence pour vous aider à négocier votre offre de service, veuillez communiquer avec Susie Navert, conseillère à la promotion et à la défense des droits (snavert@aqis-iqdi.qc.ca), qui vous en enverra une copie par courriel .


Le 40e anniversaire de l'adoption de la Charte des droits et libertés de la personne

Dans le cadre des célébrations qui entourent le 40e anniversaire de l'adoption de la Charte des droits et libertés de la personne, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse souhaite rendre hommage, dans le cadre d'un concours, à 40 personnes qui travaillent pour faire avancer les droits et libertés au Québec.

Le public est invité à soumettre des candidatures. Le site du concours est : http://40ansdelaCharte.org

La procédure à suivre est simple. La date limite pour déposer une candidature est le 30 juin 2015.


Nouvelle dénomination pour certains ministères

Dans la foulée des changements apportés par le gouvernement, le nom de certains ministères a changé.

Voici ceux avec qui nous travaillons le plus souvent:

Le MELS (Éducation) devient MEESR (ministère de l'Éducation, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche)
Le MESS (Emploi) devient MTESS ( ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale)
Le MFA (Famille et Aînés) devient MFamille ( ministère de la Famille)

À noter que le MSSS (ministère de la Santé et des Services sociaux) ne change pas.


Nouvelles des membres

Gabriel Lemieux : une légende

Toutes nos félicitations à monsieur Gabriel Lemieux, qui s'est mérité le prix « Différent et efficace » lors du Gala des Légendes organisé par la station de radio NRJ le 5 juin dernier à St-Anselme. Cette distinction a pour objectif de souligner l'apport d'une personne vivant avec une déficience intellectuelle dans son milieu de travail.

Monsieur Lemieux, qui travaille à temps plein comme plongeur pour une entreprise de la région, était accompagné de son premier employeur, monsieur Pierre-Étienne Vachon, ainsi que du directeur général de l'Association pour l'intégration sociale (Région de Québec), monsieur François Bellerive.

Un témoignage de monsieur Vachon a été lu pour rendre hommage à l'employé : « Pour devenir plongeur au sein de notre entreprise, monsieur Lemieux a fait plus d'un acte notoire. Il a dû être un conquérant du "pas possible", bravant dès son jeune âge les "tu seras pas capable" à répétition. Il a prouvé à tous, moi y compris, que non seulement il était pleinement en moyen d'accomplir les tâches exigées par son emploi, mais qu'il avait de grandes qualités à mettre à profit au sein de l'équipe. Sa ponctualité, son dévouement et son assiduité sont des aptitudes extrêmement inspirantes et de plus en plus rares dans le domaine de la restauration. Il est devenu ainsi un gage de qualité pour mon entreprise. »  

Monsieur Lemieux était visiblement ému par la réaction de la foule lors de la remise du prix, les 600 personnes présentes s'étant levées d'un bond et l'ayant ovationné un long moment pour ses efforts. Monsieur Bellerive a d'ailleurs rappelé aux invités présents que la meilleure façon de reconnaître et d'applaudir les qualités d'une personne légèrement différente, c'est de la laisser prendre sa place puis de l'encourager à l'occuper chaque jour de sa vie.    

Association pour l'intégration sociale (Région de Québec)


Nouvelles de l'IQDI

Savoir c'est pouvoir! Les formations de l'IQDI

Vous planifiez vos activités de formation pour les prochains mois? Vous préparez un événement sur un thème spécifique et êtes à la recherche de conférenciers ? Nous vous invitons à consulter la section « Formation » sur notre site internet. Toutes les formations de l'IQDI y sont décrites.

Vous pouvez nous rejoindre par téléphone (514) 725-7245 poste 22 ou par courrier électronique à l'adresse jfrenette@aqis-iqdi.qc.ca.  Il vous est aussi possible de compléter une demande d'informations à partir de notre site Internet.

Nous vous rappelons que toutes nos conférences et formations s'adressent aux parents, aux personnes ayant une déficience intellectuelle, aux intervenants, aux professionnels et aux gestionnaires, en fonction de la demande et des besoins.  

Le 10 juin dernier, l'Association de Montréal pour la déficience intellectuelle offraient à ses intervenants la formation : Partager une vision et résoudre les différends. La formation a été donnée par Mme Johanne Bourbonnais. Une quinzaine de personnes y ont participé.


Initiative pour l'intégration communautaire

Nouvelle formation interactive en ligne

Une nouvelle formation interactive en ligne est désormais disponible gratuitement sur le site de l'AQIS/IQDI. « Accès Santé » est une formation destinée aux professionnels de la santé afin de faciliter leurs interventions auprès des personnes ayant une déficience intellectuelle.

Cette autoformation offre, entre autres, des réponses aux questions suivantes :

Qu'est-ce que la déficience intellectuelle ?
Quelles sont les stratégies qui peuvent m'aider à interagir avec des personnes ayant une déficience intellectuelle ?
Que faire lorsque la personne ne s'exprime pas verbalement ?
Que sait-on sur l'état de santé de ce groupe de la population ?
Comment la notion de consentement aux soins s'applique-t-elle?  

Nous vous invitons à parcourir les quatre modules de cette formation afin d'avoir réponse à ses questions. Nous encourageons les familles et les associations de parents à en faire la promotion auprès des professionnels de la santé de leur localité (cliniques médicales, cliniques dentaires, omnipraticiens, orthophonistes, dentistes, hygiénistes dentaires, etc.).  Pour y avoir accès, rien de plus simple, vous n'avez qu'à vous inscrire gratuitement en ligne en vous rendant à la page d'accueil de l'AQIS (www.deficienceintellectuelle.org) et en cliquant sur l'image des « Formations en ligne de l'IQDI; s'avoir c'est pouvoir! ». Vous pouvez également vous y rendre directement en accédant au lien suivant: http://aqis-iqdi.uxpertise.ca et en sélectionnant ensuite la formation de votre choix.  

La formation Accès Santé est la troisième formation interactive gratuite réalisée par l'AQIS/IQDI dans le cadre des mesures de soutien mises en place par le gouvernement fédéral afin d'assurer la transition suite à fin du Programme d'Initiative pour l'intégration communautaire. Les autres formations mises en ligne cette année sont : Choisir et Agir, une formation pour les enseignants et les intervenants qui désirent adapter leurs activités pédagogiques pour l'intervention auprès d'une clientèle ayant une déficience intellectuelle et Du rêve à la réalité, une formation permettant d'explorer les différentes étapes de réalisation d'un projet d'habitation alternatif, de sa préparation jusqu'à sa réalisation.  

Ces formations sont disponibles gratuitement sur le site de l'AQIS/IQDI, n'hésitez pas à les faire connaître dans votre réseau.

 


Nouvelle capsule vidéo sur le site de l'AQIS

Dans le cadre de la série « Sur la route » l'AQIS est fière de dévoiler sa nouvelle capsule vidéo intitulée : « Stephanie Boghen : Étudiante à l'université Concordia » disponible en anglais ou avec sous-titre français.

Nous vous invitons à visionner cette capsule  pour aller à la découverte de Stephanie Boghen, une étudiante universitaire dynamique, attentive et consciencieuse qui se démarque des autres. Elle rayonne et nous illumine par son sourire et son charisme. Son plus grand souhait, que d'autres personnes ayant un handicap puissent aussi étudier à l'université.

« Il y a tellement de choses bénéfiques à être dans un environnement universitaire. Moi j'y suis et j'espère que d'autres suivront mon exemple. Nous avons longtemps été des suiveurs, jamais des meneurs. Mais avec le temps, je sens que je suis aussi devenue une meneuse. » - Stephanie Boghen

Le tout a débuté par un projet pilote d'une étudiante en Relations humaines à l'université Concordia, Mariella Valdivia Castillo, qui était convaincu que l'accès aux études universitaires était possible pour les personnes ayant une déficience intellectuelle s'ils bénéficient d'un accompagnement adéquat. Car pour Mme Castillo, l'accès à l'éducation universitaire contribue à l'intégration des personnes ayant une déficience intellectuelle à la vie socioprofessionnelle et est un moteur de changement positif pour leur rôle et leur place au sein de la société toute entière. Stephanie Boghen en est un bon exemple. Elle continue ses études comme étudiante indépendante et s'épanouie auprès de ses collègues, poursuivant ses rêves d'aller toujours plus loin.


Prêts, disponibles et capables

Une entreprise innove en embauchant une personne avec une déficience intellectuelle

Appréciation de la performance, instauration d'un climat de travail positif, amélioration de la productivité, loyauté, fierté, engagement social, mobilisation des équipes de travail… Cette liste est dans la mire de tout employeur. Au mois de mars 2015, à l'instar de plusieurs entreprises qui cherchent à innover et à faire preuve de créativité, une entreprise montréalaise, de renommée internationale, s'y est prise de façon atypique et admirable lorsqu'elle a décidé de créer autrement un emploi.

Innovaderm Recherches Inc. est une entreprise d'une soixantaine de personnes œuvrant dans le domaine de la santé, qui offre une gamme complète de services permettant de mener  à bien des études cliniques en dermatologie. Elle a su sortir des sentiers battus et apporter une touche rafraîchissante à son milieu en intégrant dans son équipe une personne avec une déficience intellectuelle. 

Un employeur visionnaire

En identifiant ses besoins au niveau du classement et du rangement, la direction a cru que la meilleure option était d'embaucher une personne qui a une déficience intellectuelle pour occuper le poste d'assistant de laboratoire. Madame Isabelle Aubert, vice-présidente des opérations,  est persuadée que toutes les entreprises devraient prendre cette voie : « Nous voulions intégrer une culture d'engagement social et amener notre équipe à porter davantage d'attention vis-à-vis leurs collègues». Une telle embauche crée un sentiment d'unité au sein de l'équipe, selon la chef d'équipe, madame Mikye Castor.

Cet employeur  reconnaît et applaudit les compétences de son employé. « Notre employé possède des forces complémentaires au reste de l'équipe et donne l'exemple sur plusieurs points » se félicite Madame Castor. Il est dédié à des tâches simples de rangement au laboratoire qu'il accomplit avec beaucoup de motivation et d'assiduité. Selon elle, déjà, ce nouvel employé fait partie intégrante de l'organisation.  Il travaille très bien et l'employeur doit rarement reprendre le travail qu'il effectue.       

Un accompagnement adapté

Sans l'appui et le soutien de l'organisme Action main-d'œuvre, Innovaderm Recherches n'aurait pas pu envisager intégrer cet employé. En effet, l'organisme Action main-d'œuvre a présélectionné le candidat en fonction des besoins de l'employeur, a accompagné le candidat et l'employeur dans chacune des étapes du recrutement et a facilité la transition pendant les premiers jours de travail.  

La conseillère en emploi, madame Julie Deschamps, reconnaît que les principaux critères de présélection du candidat sont ses compétences et ses qualités. Une centaine de personnes avec une déficience intellectuelle desservie par Action main-d'œuvre sont présentement en recherche d'emploi.  Selon madame Castor, l'appui offert par Action main-d'œuvre a permis d'établir les priorités entre ses responsabilités régulières en tant que gestionnaire et l'encadrement adapté pour son nouvel employé.       

   Madame Julie Deschamps,  conseillère en emploi chez  Action Main-d'œuvre et  mesdames Mikye Castor,  chef d'équipe et Isabelle  Aubert, vice-présidente aux  opérations chez Innovaderm  Recherches Inc.
 

Finalement, cet exemple illustre les retombées positives d'engager une personne avec une déficience intellectuelle. Le succès et la performance sont palpables au sein d'entreprises qui ouvrent leurs portes à cette diversité. Bénéficiant de nombreux avantages pour son entreprise, Innovaderm Recherches Inc. envisage de combler davantage de postes par des personnes qui ont une déficience intellectuelle dans un avenir proche.

Embaucher une personne qui a une déficience intellectuelle est plus facile que ce que l'employeur croit. Pour tous renseignements supplémentaires, contacter :
Amélie Duranleau, coordonnatrice provinciale, Prêts, disponibles et capables
au 514-725-7245 poste 31 / aduranleau@deficienceintellectuelle.org

Une équipe nationale dynamique et mobilisée

Les réunions d'équipe de Prêts, disponibles et capables / Ready, Willing and Able : consolider les acquis et améliorer la performance

Le 18 et le 19 avril dernier, l'équipe nationale a été reçu à Montréal afin de d'améliorer nos pratiques de démarchages et de sensibilisation auprès des entreprises, afin de démontrer que les personnes qui ont une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme ont les compétences requises pour intégrer un emploi régulier.

Les échanges entre les différents représentants des territoires et des provinces permettent d'envisager l'initiative avec des résultats positifs dans l'ensemble des provinces et d'évaluer les possibilités en termes de développement avec les organismes d'employabilités d'un océan à l'autre.

 
 L'équipe nationale de Prêts, disponibles et capables à Montréal, le 18 et le 19 avril.

De la promotion vers l'emploi

Le 22 mai dernier, lors du XXXIIIe Congrès de l'AQIS « Une seule voie/voix », l'atelier De la promotion vers l'emploi a suscité l'enthousiasme des participants. Il a permis de faire connaitre les possibilités d'embauches au sein d'emploi régulier pour des candidats ayant une déficience intellectuelle.

En effet, par une introduction au programme Prêts, disponibles et capables, l'atelier magistral a permis une meilleure compréhension de l'intégration en emploi régulier des personnes ayant une déficience intellectuelle et de la valeur ajoutée pour les entreprises.  

D'abord, une mise en contexte de la situation sur l'emploi de ces personnes a été présentée. Ensuite, le parcours socioprofessionnel du chercheur d'emploi ayant une déficience intellectuelle et de l'accompagnement offert par les organismes en employabilité ont été exposés par madame Marie-Claude Marcil, coordonnatrice de l'organisme Trav-Action.  Finalement, des employeurs participants au programme, messieurs Jean-Francois Dufour et Jonathan Gagné, du COSTCO de Sherbrooke,  sont venus partager leur expérience et ont dressé les nombreuses retombées dans leur milieu de travail.


L'équipe de Prêts, disponibles et capables au Congrès annuel de CASE / ACES à Victoria, BC.

Du 2 au 4 juin, l'équipe nationale de Prêts, disponibles et capables a participé au congrès annuel de CASE / ACES à Victoria, en Colombie-Britannique. Cet événement fut organisé par l'Association canadienne du soutien à l'emploi (CASE/ACSE), une association pancanadienne constituée de prestataires de services communautaires et de collaborateurs qui sont actifs et investis dans l'emploi pour les personnes handicapées.

   

En conférence d'ouverture,
Mark Brand, un employeur convainquant,nous partage sa vision de l'inclusion au sein de pratiques d'affaires.

Cette opportunité nous a permis de développer un réseau d'affaires et du milieu communautaire qui milite pour une plus grande participation inclusive des populations plus vulnérables au sein de marché du travail. Pour plus d'informations :
http://www.supportedemployment.ca/?lang=fr

Embaucher une personne qui a une déficience intellectuelle est plus facile que ce que l'employeur croit. Pour tous renseignements supplémentaires, contacter :Amélie Duranleau, coordonnatrice provinciale, Prêts, disponibles et capables au 514-725-7245 poste 31 / aduranleau@deficienceintellectuelle.org


Centre de documentation

Traduction en anglais du guide « Notes et suivis pour une communication efficace » maintenant disponible à l'AQIS

Le guide « Notes et suivis pour une communication efficace » propose des stratégies pour aider les parents à préciser leurs intentions et les exprimer avec clarté. Il présente des éléments d'information pour une communication efficace, des conseils pratiques, des exemples, des exercices et des références. Ce document n'a pas la prétention d'avoir réponse à tout, mais il suggère des moyens pour que les parents aient de meilleures chances de succès lors de leurs démarches auprès des dispensateurs de services ou lors d'échanges concernant la situation de leur enfant, quel que soit son âge.

Avec la collaboration du CRDITED de l'Estrie, nous avons traduit et publié la version anglaise de ce guide sous le titre « Notes and Tracking for effective communication ». Les versions française et anglaise de ce guide sont disponibles à l'AQIS au coût de 5$ :info@deficienceintellectuelle.org / 514-725-7245 # 22.


La réussite universitaire pour adultes porteurs d'une trisomie 21

Par Mariella L. Valdivia Castillo, B.A. étudiante en Relations humaines à l'Université Concordia. Mme Castillo a présenté une conférence aux Nations-Unis le 21 mars 2015 dans le cadre de la Journée mondiale de la trisomie 21. Voici un résumé de sa présentation et son projet d'études.


Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sécurité. Les êtres humains sont des organismes sociaux qui modifient continuellement leurs pensées, leurs sentiments et leur façon d'être. Faire le choix de poursuivre des études supérieures et, d'avoir la liberté de se développer comme individu sont des thèmes primordiaux pour l'inclusion sociale des personnes ayant une déficience intellectuelle. Il est important de savoir que l'éducation universitaire prévoit la spécialisation et l'analyse en profondeur dans différents domaines de la connaissance. En plus d'être un outil pour le développement durable il permet l'intégration et l'égalisation sociale et économique entre les individus tel que mentionné par Nelson Mandela « l'éducation est l'arme la plus puissante qu'on puisse utiliser pour changer le monde ». L'accès des adultes ayant la trisomie 21 à l'éducation universitaire contribue à leur intégration dans la vie socioprofessionnelle et exerce un changement positif sur leur rôle et leur place au sein de la société toute entière. La question de l'éducation universitaire accessible aux personnes ayant une déficience intellectuelle suscite beaucoup d'intérêt depuis quelques années.

 

   Mariella L. Valdivia Castillo et Stephanie Boghen

À titre d'étudiante universitaire en Relations humaines j'ai réalisé un projet d'études sur l'éducation universitaire pour adultes ayant une trisomie 21. En plus d'être un nouveau modèle d'enseignement réciproque, le projet a donné l'impulsion nécessaire pour donner accès à des adultes ayant une déficience intellectuelle au cursus universitaire régulier. Ce nouveau projet pilote vise à appuyer les adultes intéressé(e)s à poursuivre leurs études universitaires en facilitant leurs processus d'apprentissage afin qu'ils/elles puissent répondre aux défis de leurs parcours. Ce nouveau modèle d'enseignement réciproque offre aux futur(e)s étudiant(e)s des techniques et des méthodes d'apprentissage ayant les trois objectifs suivants :

1) Apprendre à mieux se connaitre et à se voir objectivement en reconnaissant que chacun a sa propre façon d'apprendre, de comprendre et d'enregistrer une information. Pour atteindre cet objectif la communication en temps opportun des informations entre le facilitateur et l'étudiant(e) à propos de la dynamique des cours est nécessaire. Le principe de facilitation permet de développer chez l'étudiant(e) la capacité à rechercher des solutions face à des problèmes et appliquer ces dernières. Tel que mentionné par Rogers Schwarz « la facilitation est un processus à travers lequel une personne qui est neutre et qui n'a pas de pouvoir décisionnel particulier sur le groupe intervient pour aider à améliorer la façon dont les personnes identifient les problèmes… » Donc, le principe de facilitation est à la base du processus d'apprentissage dans ce projet car il aide à établir un modèle efficace de communication. .

2) Comprendre les répercussions de certaines conditions médicales qui peuvent être associées, telles que des troubles de la vision, une mobilité réduite ou des interactions médicamenteuses et la capacité d'apprentissage telle que la perte de mémoire ou la possible diminution de la faculté de raisonner. La personne avec une déficience intellectuelle pense, réfléchit et agit d'une façon différente, mais en étant facilitateur c'est à nous de passer à travers cette différence pour mieux répondre à leurs besoins.

3) Identifier des appuis à l'enseignement. Le projet examine non seulement l'impact de l'éducation universitaire sur des adultes ayant une trisomie 21, mais il examine également comment l'accès à l'éducation supérieure a influencé positivement les membres de leur famille, le corps professoral, les autres étudiants universitaires et les gens qui appuient la cause. Déjà, une jeune femme porteuse de la trisomie 21 poursuit présentement le cheminement nécessaire pour l'obtention de son baccalauréat à l'Université Concordia. Cette dernière poursuit son rêve de devenir enseignante en art dramatique tout en encourageant l'avancement des femmes dans les secteurs artistiques.

Au cours de son cheminement universitaire, une personne ayant une déficience intellectuelle peut rencontrer deux types d'obstacles qui peuvent interférer dans son parcours. On trouve d'une part les difficultés inhérentes à la personne et d'autre part, les difficultés liées à l'environnement et l'entourage (peur, méconnaissance, préjugés). Dans cette optique, et après avoir utilisé des techniques spécifiques sur l'apprentissage chez une personne ayant une trisomie 21 dans un contexte universitaire la prochaine étape sera d'analyser le fonctionnement institutionnel du système d'éducation secondaire, qui devrait offrir une base solide aux élèves ayant une trisomie 21 intéressés à poursuivre des études universitaire car l'université se prépare dès le secondaire.  

Note : Vous pouvez consulter la thèse de Mariella L. Valdivia Castillo, "Apprentissage aux études universitaires : stades de développement chez les adultes ayant une trisomie 21" disponible au centre de documentation virtuel de l'AQIS en cliquant ici.


Babillard

Bureaux à louer

Pour organismes communautaires seulement.

Situés au : 3958, rue Dandurand, 2e étage, (Rosemont)

Disponibles à partir du 1e juillet 2015


D'une superficie totale de 210 pieds carrés, pouvant être loués séparément.
Électricité, chauffage inclus et plusieurs services communs sont également offerts;
salle de conférence, cuisinette et service de photocopies.

 

Pour information, contacter Claudine Gaudreault (514) 725-7245 # 26 
cgaudreault@deficienceintelletuelle.org
Association du Québec pour l'intégration sociale

 

Invitation au spectacle annuel de la Gang à Rambrou

Samedi le 27 juin à 19h et dimanche le 28 juin à 14h



Remerciement à la Fondation Le Support

L'Association du Québec pour l'intégration sociale remercie la Fondation le Support pour le soutien accordé pour la poursuite de sa mission.

 
 
 

Contacts

 

Association du Québec
pour l'intégration sociale (AQIS)

3958, rue Dandurand
Montréal (Québec)  H1X 1P7



Téléphone : 514 725-7245

Télécopieur : 514 725-2796

Courriel: lemond@deficienceintellectuelle.org



Voir également Notre équipe

Joignez-nous sur Facebook

Notre fondation



Aidez-nous à poursuivre notre mission en effectuant un don de vêtements à notre fondation Le Support